Accueil
Bienvenue sur le site Officiel de L'interfédération
Image De la mer du Nord à la frontière suisse, l’Interfédération du Nord-Est réunit, en un long ruban oblique, les provinces de Flandre, d’Artois, d’Ile de France, de Champagne, de Lorraine et de Franche-Comté. Sur ces terres éprouvées, s’est, à plusieurs reprises, joué tragiquement le destin de la patrie : des champs catalauniques, qui virent la déroute d’Attila, à la fameuse ligne des Vosges, en passant par Metz, Verdun, Belfort, etc. C’est un lien profond qui unit ces diverses contrées, dont le groupement n’a rien d’artificiel.


Certes, ces vicissitudes de l’Histoire ont marqué le caractère des gens du Nord-Est, tous réalistes, laborieux, mais aussi volontiers moqueurs, aimant l’ironie à froid, et exprimant dans leurs danses et leurs chants les aspects fort variés du fond traditionnel commun.

On le voit bien à travers les gracieuses danses de salon de la bourgeoisie de Troyes, dans les branles populaires d’Ile-de-France, dans les célèbres soyottes de la solide Lorraine, par les danses plus libres et plus démonstratives des joyeux Franc-Comtois en sabots, qui sont un peu les méridionaux de cette vaste contrée , sans oublier les spectaculaires géants des Flandres, héritiers directs des traditions carnavalesques du 16éme siècle. Tache de couleurs entre Vosges et Jura, les descendants des Polonais symbolisent  cette terre d’accueil des Marches de l’Est  .

Quant au chant, il tient une place de choix dans les traditions folkloriques du Nord-Est. Chansons populaires ou musiques chorales et art vocal, le goût du beau et du bon chant est demeuré profondément vivace à travers les siècles : les chorales folkloriques de ces provinces puisent dans un vaste et remarquable répertoire, sans doute le plus riche de France, allant des chants de marins de Boulogne à la ballade amoureuses sur le Doubs de la frontière suisse, le servant avec le souci le plus absolu de l’authenticité.
 
Enfin, les groupes de l’Interfédération présentent toute une gamme de costumes qu’il serait fastidieux d’énumérer, tant leur diversité accuse le particularisme souvent fécond, caractéristique de leur folklore. Une demi-douzaine de coiffes féminines pour la Franche-Comté, autant pour la Champagne, les interminables blouses lorraines, les costumes de bûcherons vosgiens, les casquettes bleues d’Ile-de-France, les strictes redingotes et les amples feutres de Metz, le tout brochant sur l’éventail complet des couleurs et des parures, donne à ces groupes un éclat qui réfute sans conteste la légende d’une réputation trop austère.

 

 

Flash info

2016

 ----------------------

Conseil d'administration de l'IFNE

les 19 - 20 Mars 2016

----------------------

Renseignements : Clic ici

Convocation 2016 : Clic ici

--------------------------

 

Stage et Assises CNGFF organisé par l'IFNE

Cette année nous serons dans les Vosges

Cette organisation revient au Groupe de Saint DIE

----------------------

Adresse

PLAINFAING Vosges 88

Renseignements : Clic ici

 

Si vous désirez vous inscrire à l'espace membre

Contactez-moi : Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir

Je vous fournirai un identifiant

et un mot de passe

Merci et à bientôt

 

Bienvenue






Mot de passe oublié ?